Le verre, une matière aux multiples facettes

L’utilisation du verre recyclé comporte plusieurs avantages environnementaux, économiques et techniques. En effet, en plus de contribuer à la diminution des gaz à effet de serre en évitant par exemple l’extraction d’une matière première, son utilisation permet d’améliorer la performance des produits, des matériaux et des procédés auxquels il est ajouté.
Puisqu’il remplace le sable dans plusieurs applications, le verre permet aussi de réduire la demande pour cette ressource naturelle non renouvelable et dont plusieurs experts prévoient désormais une pénurie mondiale.

À l’aide de son plan Verre l’innovation, ÉEQ vise à faciliter le recyclage du verre et à encourager son utilisation dans différents écomatériaux.

Programme Verre l’innovation

Ajouts cimentaires

Réduit en fine poudre, le verre recyclé est ajouté au mélange de ciment qui entre dans la composition du béton. Il peut alors être utilisé dans une multitude d’infrastructures et d’équipements : trottoirs, parcs de planche à roulettes, bancs de parc, murs antibruit, etc. Ajouter de la poudre de verre au ciment permet de diminuer la quantité de matière requise dans sa fabrication, ce qui diminue considérablement les émissions de CO2 générées lors de sa production. Cela améliore aussi la résistance structurale du béton en plus de le rendre plus pâle, permettant ainsi de minimiser les effets d’îlots de chaleur urbains. Le béton additionné de poudre de verre serait aussi plus imperméable, plus durable, en plus de mieux résister aux cycles de gel-dégel.

Le verre peut aussi être intégré à du béton fibré à « ultra-hautes performances » (BFUP), dont la résistance et la durabilité exceptionnelles permettent d’utiliser de trois à quatre fois moins de béton dans divers types d’ouvrages et de structures.

Abrasifs

Les particules de verre recyclé sont aussi utilisées comme abrasif. Projetées à haute pression, elles polissent les surfaces rugueuses ou retirent les contaminants de surfaces devant être repeintes. Contrairement à d’autres types d’abrasifs, le verre recyclé est peu coûteux, ne contient pas de métaux lourds ni de silice libre, ce qui en fait un choix plus sain pour la santé des travailleurs.

Filtration d’eau

Utilisées pour filtrer l’eau potable, les eaux usées et l’eau des piscines, les particules de verre offrent une filtration supérieure aux produits de sables classiques, nécessitant notamment un lavage moins fréquent du filtre et permettant ainsi d’économiser eau, énergie et argent. De plus, la charge ionique du verre recyclé permet de retarder la prolifération des bactéries.

Refonte de bouteilles et de contenants

Le verre récupéré, appelé calcin une fois trié et nettoyé en centre de tri, est une matière recherchée par les verriers. Après avoir été trié par couleur chez un conditionneur, le verre est combiné à d’autres matières premières et chauffé à haute température pour en faire de nouvelles bouteilles. Les contenants de verre récupérés peuvent être refondus à l’infini afin d’être transformés en de nouveaux contenants de verre. La refonte du verre permet d’économiser du sable, de l’énergie, en plus de réduire les émissions de gaz à effet de serre (GES).

Paillis ornemental et horticole

Le verre recyclé en particules sert aussi de paillis pour l’aménagement paysager. Il apporte une touche de couleur et d’originalité, préserve la chaleur du sol tout en empêchant les insectes et les mollusques rampants de ravager les plantes. Il est également ininflammable, protégeant même les installations ornementales des mégots de cigarette jetés par mégarde!

Verre cellulaire

Le verre cellulaire est un matériel de type pierre-ponce ressemblant à de la pierre volcanique qui est fabriqué à partir de fine poudre de verre recyclé et d’un additif minéral. Cuite à haute température, la mixture prend de l’expansion tout en emprisonnant des milliers de microbulles d’air, ce qui lui
donne sa forme particulière. Matériel léger, résistant à la compression, durable, ignifuge, isolant et drainant, le verre cellulaire est utilisé depuis une vingtaine d’années dans de nombreux pays européens pour l’isolation de conduits, les fondations de routes, les remblais de ponts et viaducs et les toits verts.

Enrobés bitumineux et matériaux granulaires

Routes, pistes cyclables, terrains de stationnement et autres projets intégrant des enrobés bitumineux – communément appelés « asphalte » – et des matériaux granulaires peuvent intégrer du verre recyclé et bénéficier de ses propriétés thermiques et mécaniques. Des travaux sont en cours à l’École de technologie supérieure (ÉTS) à ce sujet, afin d’identifier les recettes qui permettront d’améliorer la qualité des chaussées.

Filler - Agent de remplissage aux usages uniques

Transformé en poudre, le verre peut être employé dans les encres, les pneus, les peintures et comme agent de remplissage pour renforcer les silicones et les caoutchoucs.

Agent de remplissage de terrains de sport synthétiques

Le verre en particules a été accrédité par la FIFA comme agent de remplissage pour l’aménagement de terrains de sports synthétiques, en améliorant le drainage et la durée de vie de ceux-ci. Il n’y a cependant aucun producteur nord-américain à l’heure actuelle.

Dalles écologiques

Le verre peut être intégré à des dalles écologiques composées à 100 % de matériaux recyclés. Ces dalles sont composées à 75 % de verre recyclé, 20 % de sacs de plastique et 5 % de porcelaine issus de la collecte sélective. Fabriquées par une entreprise québécoise en différentes couleurs et tailles, elles sont une solution de rechange écologique aux produits de revêtement conventionnels pour tout projet d’aménagement urbain.

Laine minérale

Présente sur le marché depuis de nombreuses années, la laine minérale est largement utilisée dans le domaine du bâtiment comme isolant thermique et acoustique, et aussi comme barrière de protection contre les incendies. La laine minérale fabriquée à partir de verre recyclé est obtenue grâce à un procédé de fusion à haute température. Il existe une trentaine de sites de production de laine minérale à base de verre recyclé en Amérique du Nord