Crise des matières recyclables: il faut prioriser le développement des marchés

Le fait que la Régie intermunicipale de traitement des matières résiduelles de la Gaspésie (RITMRG) soit confrontée à la possibilité d’enfouir certaines matières recyclables si elles ne trouvent pas preneurs bientôt, et ce, malgré sa proactivité à trouver des solutions, confirme l’ampleur de la problématique qui touche l’ensemble des centres de tri du Québec et d’Amérique du Nord depuis la fermeture des marchés asiatiques aux matières récupérées.

Les prix des ballots de fibres ont chuté drastiquement, tandis que les marchés du papier, du carton et du plastique sont saturés ou fermés. Ce qui se passe en Gaspésie confronte l’ensemble des régions du Québec et il est grand temps de passer en mode solutions pour donner un élan et valoriser notre système de récupération et de recyclage québécois.

« Les fibres (papier et carton) représentent plus de 60 % de la matière traitée dans les centres de tri du Québec et constituent une partie très importante de leurs revenus. Tandis que le gouvernement propose d’élargir la consigne, nous devons mettre à l’avant plan le défi fondamental qui consiste à développer des marchés locaux pour le plastique et le papier mélangé », déclare la directrice générale de la RITMRG, Nathalie Drapeau.

Le développement des marchés locaux : un défi central

« Le système entier doit être revu afin de tirer profit de la volonté des entreprises qui demandent à être impliquées, en partenariat avec les municipalités et les acteurs de la chaîne de valeur, bien au-delà du simple financement qu’elles assument déjà à 100% pour la collecte sélective. Cette implication supplémentaire contribuerait certainement à un meilleur développement des marchés et à une performance accrue du recyclage au Québec, en plus de responsabiliser davantage les entreprises sur les matières qu’elles mettent en marché », soutient Maryse Vermette, présidente directrice générale de Éco Entreprises Québec.

Alors que le ministre de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques Benoît Charrette, a mis en place un comité d’action sur la modernisation de la récupération et du recyclage qui doit lui transmettre des recommandations au cours des prochaines semaines, tous s’accordent pour demander au gouvernement de mettre en œuvre rapidement l’aide annoncée dans le dernier Budget pour la modernisation des centres de tri, de soutenir le développement des marchés locaux et d’exercer le leadership nécessaire pour la mise en œuvre d’un partenariat renouvelé entre l’ensemble des acteurs du système de la collecte sélective au Québec.

D’ici là, on demande à tous les citoyens de maintenir leur confiance dans le système de collecte sélective et de continuer de poser le bon geste en mettant leurs matières dans le bac de récupération.

À propos de la Régie intermunicipale de traitement des matières résiduelles de la Gaspésie (RITMRG)

La RITMRG a le souci d’offrir tous les outils et les services qui assureront une gestion proactive et efficace des matières résiduelles générées sur les territoires de la MRC du Rocher-Percé et de la MRC de la Côte-de-Gaspé. La RITMRG agit pour :

  • L’enfouissement des matières ultimes (bac vert)
  • la récupération des matières recyclables (bac bleu);
  • l’accueil et le traitement des matières valorisables (écocentres);
  • la gestion des contrats de collecte et de transport des matières résiduelles et le système par puce électronique;
  • le compostage des matières organiques (bac brun);
  • la valorisation des matières électroniques et informatiques;
  • l’information, la sensibilisation et l’éducation.

À propos de Éco Entreprises Québec

ÉEQ est un organisme à but non lucratif privé représentant les entreprises qui mettent sur le marché québécois des contenants, des emballages et des imprimés dans leur responsabilité de financer les coûts des services municipaux de collecte sélective efficaces et performants.

À titre d’expert, ÉEQ optimise la chaîne de valeur de la collecte sélective et met en place des approches innovantes, dans une perspective de développement durable et d’économie circulaire.

Renseignements :

Nathalie Drapeau, directrice générale
Régie intermunicipale de traitement des matières résiduelles de la Gaspésie (RITMRG)
direction@ritmrg.com
Tél : 418 385-4200, Cellulaire : 418 680-2134

André Fortin, Conseiller principal, relations externes 
Éco Entreprises Québec
afortin@eeq.ca
Cellulaire : 418 680-2134