Élargissement de la consigne : la collecte sélective sera fragilisée

Montréal, le 30 janvier 2020 – Éco Entreprises Québec (ÉEQ) – l’organisme sans but lucratif représentant les milliers d’entreprises qui financent la collecte et le tri du bac de recyclage –  s’inquiète de la décision du gouvernement du Québec d’élargir la consigne à tous les contenants de boissons de verre, de métal et de plastique d’ici 2022. ÉEQ estime que le transfert de ces matières du bac vers la consigne privera le système de plus de 30 millions de dollars pour financer la collecte sélective déjà mise à mal par la crise du recyclage.

En effet, il s’agit d’un manque à gagner d’environ 20 % dans un contexte où les coûts du recyclage explosent. Les revenus des centres de tri seront également affectés puisque plusieurs contenants de boissons faits de plastique et de métal ont une bonne valeur de revente. Pour atténuer ces impacts financiers, ÉEQ demande au gouvernement de mettre en place des mesures de compensation et de mitigation concrètes, notamment pour les contenants consignés qui se retrouveront tout de même dans le bac comme c’est le cas actuellement.

Un système de collecte sélective à réformer

L’élargissement de la consigne et la crise actuelle du recyclage nécessiteront des changements majeurs quant à la collecte, le tri et le recyclage des matières qui demeureront dans le bac de récupération. Le système doit donc être revu dans son ensemble. Rappelons que le gouvernement a en main, depuis le mois d’octobre dernier, une série de recommandations du comité d’action mis en place par le ministre Charette, auquel siégeaient ÉEQ et les acteurs-clés de la collecte sélective, pour transformer en profondeur le système et le rendre plus performant.

Avec l’annonce d’aujourd’hui, la modernisation de la collecte sélective devient encore plus essentielle. Il est primordial que les entreprises qui mettent en marché les contenants, emballages et imprimés assurent des responsabilités accrues dans le système à réformer. Puisque le gouvernement décide de confier la gestion du système de consigne élargie aux entreprises qui mettent en marché les contenants de boissons, il va de soi qu’il fasse le même choix pour la collecte sélective.

Pour ÉEQ, le développement de marchés locaux pour les matières recyclables, issues de la collecte sélective et de la consigne, doit être une priorité afin de mettre en place une réelle économie circulaire au Québec qui redonnera confiance au citoyen envers la récupération. 

À propos de Éco Entreprises Québec

Éco Entreprises Québec (ÉEQ) est un organisme à but non lucratif privé représentant les entreprises qui mettent sur le marché québécois des contenants, des emballages et des imprimés dans leur responsabilité de financer les coûts des services municipaux de collecte sélective efficaces et performants.

À titre d’expert, ÉEQ optimise la chaîne de valeur de la collecte sélective et met en place des approches innovantes, dans une perspective de développement durable et d’économie circulaire.

– 30 –

 

 

Information :
Marie-Claude Tremblay
Conseillère principale, affaires publiques
Éco Entreprises Québec
514 250-6442, mctremblay@eeq.ca